mardi 26 octobre 2010

Questions à Christian Grenier de son site


1/Quand avez-vous écrit votre premier livre ? De quoi parle-t-il ? 
 A six ans et demi, j'ai rédigé un conte : les méchants sont toujours punis. Il y était question d'un château dans lequel vivaient un roi et son épouse, une très méchante reine. Un jour, le roi décide de partir avec ses deux enfants. Perdus sur l'océan, ils meurent de faim, pêchent un thon ( on devait manger du thon à la maison ) qui leur permet de survivre. Ils abordent enfin une île et sont attaqués par un diplodocus. Ils finissent par le vaincre, ils pénètrent dans la grotte du monstre et y découvrent... un trésor ! Ils reprennent la mer, ne souffrent plus de la faim ( peut-être mangent-ils les restes du thon ? Ou le diplodocus ? Je ne le précise pas ! ) et ils reviennent au château. Ils y découvrent la reine, morte ! On fait la fête ; le roi et ses enfants vivent alors très heureux
Ce récit, bien sûr, s'inspirait de toutes sortes d'histoires qu'on me racontait à l'époque. Je l'avais rédigé au crayon, sur une feuille de papier. Il tenait en 23 lignes.

2/A quel âge avez-vous écrit vos premiers “ vrais romans ” ?
Quatorze ou quinze ans. C'est l'époque où je suis tombé amoureux d'une jeune fille, Annette, dont j'avais fait la connaissance peu auparavant. C'est désormais pour elle que j'allais écrire. Elle deviendrait ma lectrice préférée. Elle l'est restée.
Aux romans d'aventure interminables ( deux, trois, quatre cents pages ) allaient succéder de nombreux recueils de nouvelles fantastiques ( j'avais découvert Edgar Poe ! ) des récits historiques, parfois intimistes, et même des essais philosophiques ! 

3/Où puisez-vous toutes ces idées ? D’où vient l’inspiration ? 
J'écris depuis si longtemps que je ne me pose plus la question ! Mais je crois que l'inspiration n'a rien de mystérieux : c'est le plus souvent la vie quotidienne, les événements de tous les jours, les disputes, les conversations téléphoniques, les souvenirs, ce qui se passe dans la famille, à l'école, dans le milieu où l'on travaille...
4/Pour écrire, vous inspirez-vous des livres que vous lisez ? 
 Non. Du moins pas directement. Mais je viens d'affirmer que l'imaginaire, c'était le quotidien. Je ne peux donc pas nier être influencé malgré moi par ce que je lis !

5/A ce jour, combien avez-vous écrit d’ouvrages ? 
La réponse est plus délicate qu'il y paraît.
Fin 2003, j'ai dû publier au total 80 ouvrages, romans et albums confondus. Certains de ces récits sont très minces, une vingtaine de pages. La plupart, il est vrai, ont deux cents pages.
Seulement voilà : si la saga d'Aïna comporte six volumes et celle du Multimonde quatre, il s'agit en fait de deux grands récits — et non pas de dix romans au total !
A l'inverse, dans cette liste de 80 ouvrages, certains romans figurent en double ou en triple.

Les 165 questions du site de Chsritian Grenier

Aucun commentaire:

Publier un commentaire