dimanche 24 octobre 2010

Des cornichons au chocolat

Philipe Labro


Stéphanie a 13 ans, un chat confident nommé Garfunkel, du culot, des problèmes - parmi lesquels ses mauvaises notes à la Ferme (le lycée) et la mésentente de ses parents - un goût discutable pour les sandwiches aux cornichons et au chocolat, une vision dérangeante sur les adultes et un style et une verve inimitables... En 1983, Philippe Labro avait préféré s'effacer derrière ce texte que lui avait inspiré une personne très proche et présenter 'Des cornichons au chocolat' comme le journal d'une jeune écolière, Stéphanie. Mais aujourd'hui pour que les lecteurs comprennent mieux son cheminement romanesque et l'importance de ce texte qui forme avec 'Manuela' et 'Franz et Clara', une sorte de trilogie féminine sur l'adolescence et la naissance du sentiment amoureux, Philippe Labro a eu à cœur de se dévoiler en rééditant ce texte qui lui est si cher.

L'auteur raconte la vie de Stéphanie, ses douleurs, ses parents qui ne pensent qu'à eux, s'ils sont bien habillé, etc... Stéphanie en a mart, elle se confie alors soit à son chat ou bien alors à l'Autre qu'elle a rencontrée grâce à Pablo, car ils sont frères. L'autre est atteins d'une maladie rare et à dix-sept ou dix-huit ans il mourra... 
Un très beau livre, sur la vie d'une jeune adolescente. Stéphanie est très courageuse, car elle fugue, deux fois. Ce livre décrit bien la vie d'une jeune adolescente de treize ans. Je ne me suis pas attaché du tout à ses parents, ni a ses amies, sauf Pablo et son frère, car ses parents sont cruels envers elle et ne s'occupe pas assez d'elle. Ses amies son vraiment méchant avec elle, sauf Pablo et L'autre qui lui rapporte beaucoup de réconfort dans ses douleurs. Ce livre est très parlant sur les moments ou elle fugue, surtout sa dernière vraie fugue. J'étais contente que Stéphanie se réconcilie avec sa mère, c'est un moment qui m'a vraiment plu !
Je recommande ce livre aux adolescents.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire