dimanche 24 octobre 2010

La déroute

Melvin Burgess


Londres, fin de millénaire : la vie de Gâteau-Mouche et sa sœur n'a rien à envier à celle des héros de Dickens... Miséreux, ils vivent sur des décharges publiques. Tout bascule le jour où ils se retrouvent avec... un bébé sur le bras. Une bébé enlevé par un gangster mourant. La rançon : dix-sept millions de livres sterling. Une cavalcade désespérée, un récit hallucinant, où l'on voit les trois personnages poursuivis par toutes les forces de l'ordre du pays. La fin sera sans appel, le coup de filet tendu imparable.

Gâteau-Mouche, sa sœur et son ami, se retrouvent avec un enfant sur les bras, et ne savent pas du tout comment s'en occuper, alors ils se retrouvent toujours dans des mauvaises postures et c'est ce que j'ai aimé dans ce livre, le suspense. La fin est assez triste, car la sœur de Gâteau-Mouche meurt... Un livre sublime, pleins de rebondissement et d'action.
Je le recommande à ceux qui aiment les histoires de pauvres enfants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire