mardi 26 octobre 2010

Interview de Christian Grenier sur le livre "Virus LIV3" ou "La mort des livres"

1/Quel est le titre "Virus LIV3", "La mort des livres" ou "Virus LIV3 ou La mort des livres" ?
Dès l'origine, j'ai baptisé mon futur roman ainsi,
Virus L.I.V. 3 avec, comme sous-titre
ou La mort des livres
obéissant à une tradition du XVIIème et du XVIIIe siècle.
Molière sous-titrait souvent ses pièces. Il a par exemple écrit :
Dom Juan
ou Le festin de Pierre.
Peu auparavant, son collègue Cyrano de Bergerac avait sous titré son récit :
L'Autre monde
ou Voyages comiques dans les états et empires de la Lune.

2/Pourquoi avoir choisi ce titre ?
Il me semble explicite, puisque l'apparition du virus est au centre de l'histoire...
et que la mort des livres est ce que redoutent tous les Lettrés !

3/Comment est née ce livre ?
A la suite de la crainte des professeurs, bibliothécaires et documentalistes de voir bientôt le livre mourir
face au succès grandissant de la télévision, des ordinateurs, d'Internet et des écrans en général.


4/Comment avez-vous imaginé le personnage principal ?
Elle devait être à la fois jeune, écrivain, Lettrée... mais aussi très attirée par les nouvelles technologies.
Elle devait aussi être intrépide, presque téméraire pour oser se risquer chez les Zappeurs.

5/Pourquoi avoir choisi un personnage principal sourd et muet ?
Il ne pouvait en être autrement !
Pourquoi Allis est-elle élue à l'Académie ? Parce que leurs membres ont besoin d'un nouvel auteur susceptible d'aller rechercher un antidote chez les Zappeurs. Ce nouvel élu ne doit pas en avoir peur, il doit même être plutôt proche d'eux... même s'il doit absolument être un Lettré ! Or, aux yeux des « voyelles », cette mystérieuse Allis semble être le candidat idéal : son ouvrage, Des livres et nous, est une sorte de main tendue aux Zappeurs ! Voilà pourquoi ils choisissent Allis.
Mais au fait... pourquoi Allis a-t-elle écrit cet ouvrage tolérant et ambigu, dans lequel elle montre une sorte de sympathie pour les ennemis jurés des Lettrés ? Parce qu'elle utilise Internet, parce qu'elle communique avec les Zappeurs — notamment avec l'un d'eux, Mondaye... et il est normal que le courant passe entre eux puisque, si Allis est une « Lettrée qui zappe », Mondaye, le chef des Zappeurs... est le fils de la principale Lettrée !
Or, comment se fait-il qu'une Lettrée utilise ces moyens technologiques interdits ?
Eh bien parce qu'elle ne peut pas faire autrement, elle est sourde et muette !
J'ajoute que je m'intéresse beaucoup au sort des handicapés, je suis membre de plusieurs associations.
Ma femme a travaillé pendant 40 ans dans le secteur de l'enfance handicapée.

6/D'où venait vos inspirations pour écrire le livre ?
Essentiellement de mon amour des livres mais aussi de mon intérêt pour les nouvelles technologies.
C'est souvent l'actualité qui m'intéresse et me donne des idées.

7/Avez-vous beaucoup de lecteurs ?
J'ignore ce que veut dire "beaucoup".
En quarante ans, j'ai publié plus de cent romans, je suis traduit dans 22 ou 23 pays -
y compris au Japon ou en Chine, et de, depuis mes débuts !
Certains de mes romans ont été vendus à plus de 300 000 exemplaires.
Mon site Internet est visité entre 100 et 150 fois chaque jour.
Et je reçois chaque jour trente mails... dont certains ( comme celui-ci ! ) nécessitent une réponse assez longue.
Je crois que cela fait à mes yeux pas mal de lecteurs, oui.

8/Pourquoi ne pas avoir choisi une autre maison d'édition ?
Hachette a une grosse diffusion et possède une série SF au sein du livre de poche.
Je connaissais la directrice littéraire du secteur jeunesse.
Et puis j'ai déjà publié chez Hachette une douzaine de romans,
notamment La Machination ( sa réédition date de 1980 ), qui est l'un des tout premiers titres du livre de poche jeunesse Hachette.

9/Pourquoi ne pas avoir fait une suite ?
Parce qu'elle serait moins intéressante.
Mon récit s'arrête là, au moment où un Zappeur est enfin admis à l'Académie.
Une brèche est ouverte et le lecteur peut aisément imaginer la suite...
j'aime beaucoup qu'il fasse une partie du travail !

Je remercie, Christian Grenier, pour ses réponses ! 
D'autres infos sur le livre : http://www.noosfere.com/grenier/Livre_Plus.asp?qs_Num=71

Aucun commentaire:

Publier un commentaire