mercredi 29 décembre 2010

La ferme des animaux

George Orwell

http://www.bouquinsurf.com/images/LAFERMEDESANIMAUX.JPGUn certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Snowball et napoléon, cochons en chef, affichent un règlement :
"Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possèdent des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d'alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux."
Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer :
"Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres."


"Voici les paroles de la chanson :
Bêtes d'Angleterre et d'Irlande,
Animaux de tous les pays,
Prêtez l'oreille à l'espérance
Un âge d'or vous est promis.
L'homme tyran exproprié,
Nos champs connaîtront l'abondance,
De nous seuls ils seront foulés,
Le jour vient de la délivrance."



Quelque temps après le discours révolté d’un cochon, Sage l’Ancien, les animaux se révoltent, chassent le fermier et ses ouvriers, et s’organisent pour administrer la ferme, rebaptisée « Ferme des Animaux ».
Portés par leur élan révolutionnaire, les animaux adoptent un hymne révolutionnaire « Bêtes d’Angleterre », et 7 commandements :
"1. Tout deuxpattes est un ennemi.
2. Tout quattrepattes ou tout volatile est un ami.
3. Nul animal ne portera de vêtements.
4. Nul animal ne dormira dans un lit.
5. Nul animal ne boira d’alcool.
6. Nul animal ne tuera d’autre animal.
7. Tous les animaux sont égaux."
Comment des animaux livrés à eux mêmes vont s'en sortir ?
Ce roman est super drôle, mais il est vu par une adolescente, si un adulte lit ce roman il aura un autre point de vue. Pour les adolescents ce roman est drôle et pour les adultes ce roman est une dénonciation du communisme. Pour moi c'était un genre de conte rigolo et rien de plus. C'est vrai que l'on remarque que les animaux ressemblent aux hommes, ils ne s'aiment pas entre eux et veulent à tout prix avoir le pouvoir. C'est un roman à lire deux fois ; dans sa jeunesse et puis après quand on est adulte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire