mardi 3 mai 2011

Tout le monde est une idole

Marie-Sophie Vermot

http://www.actusf.com/spip/IMG/jpg/ToutLeMondeIdole.jpg Matthias Vernier insouciany, drôle et chahuteur, entré à 13h40 en salle de math, ne sera plus jamais le même. Mademoiselle Prince est morte, avec elle les 28 autres élèves de la seconde 4. Matthias est le seul rescapé. Oublier, refuser le chagrin, le désespoir, ne plus en parler, jamais, Matthias part au sud de l'Italie, chez ses grands-parents.
Au soleil rien n'est pareil, mais échappe-t-on à son histoire ?

"Ouvrir les yeux, après la tragédie, avait été terrifiant. Survivant, c'était l'une des premières paroles qu'il avait entendues. Seul survivant d'une classe livrée à la frénésie d'un fou."


"Florian Doze, le meilleur ami de Matthias, avait lui aussi rêvé de devenir célèbre. Florian jouait de la guitare électrique dans le groupe qu'il avait formé avec d'autres types du lycée.
Trois d'entre eux étaient morts aujourd'hui, et le sang de Florian avait coulé sur Matthias, laissant au tuer la certitude qu'il avait accompli sa tâche et que personne ne sortirait vivant de cette classe de seconde. C'était à Florian que Matthias devait sa vie. Le sang de Florian l'avait sauvé."


La vie de Matthias bascule le jour où un ancien lycéen tue sa prof de math et les 28 autres élèves de la seconde 4.
Pour tenter d'oublier, Matthias part vivre chez ses grands-parents dans un village au sud de l'Italie. Mais va t-il réussir à oublier ?
C'est un roman qui m'a beaucoup touchée, et je me suis très vite attachée à l'adolescent. L'auteur a su employer des mots simples, justes et corrects. Elle a su nous montrer la détresse de cet adolescent, qui avait besoin d'énormément de soutien. Par contre, je n'ai pas réussi à comprendre le titre, qui je trouve, ne va pas avec l'histoire. Ce roman est basé sur la détresse de cet adolescent, mais aussi sur ses racines. De plus ce roman reste réel et ne part pas dans des choses incohérentes.
Un livre à lire sans hésitation qui saura charmer le lecteur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire